Mutuelle de France des Hospitaliers - MFH
Revue de Presse

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE, COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION DES MUTUELLES DE FRANCE


Le choix exprimé par les électeurs dans les urnes dimanche annonce la volonté de mettre un terme à une période particulièrement noire pour la protection sociale, marquée par des reculs sociaux importants. Les souffrances sociales qu’ils ont provoquées sur la population ont contribué à la montée du vote d’extrême-droite.


La sortie de la rigueur et la promotion des politiques de croissance, telles qu’annoncées lors de la campagne du nouveau Président de la République, doivent être concrétisées au plus vite. Dans ce cadre, le développement de la protection sociale est un élément indispensable d’une politique de croissance économique. Le nouveau Président doit pour cela se donner les moyens de ses ambitions. Au même titre que la réforme fiscale qu’il envisage, une profonde réforme du financement de la Sécurité sociale est également nécessaire pour rétablir la juste contribution de chacun à hauteur de ses moyens. L’équité entre petites et grandes entreprises doit être rétablie, ces dernières échappant au financement de la protection sociale comme elles échappent à l’impôt. Pour ce faire l’assiette des cotisations sociales doit

être étendue à l’ensemble de la valeur ajoutée. Les niches fiscales et les exonérations de charges qui trouent le budget de la Sécurité sociale doivent être supprimées.


Cette réforme du financement permettrait de tirer un trait sur les expédients délétères mis en place par le gouvernement sortant, en premier les taxes imposées sur les complémentaires santé.
La taxe sur les contrats d’assurance (TSCA) ne doit pas seulement être réduite de moitié, comme s’y est engagé François Hollande, mais totalement supprimée. Cette taxe injuste et aveugle pénalise les ménages en alourdissant le coût de leur mutuelle ce qui compromet l’accès aux soins. L’État doit également reprendre sa part dans le financement de la Couverture maladie universelle (CMU) qui depuis 2009 est supporté intégralement par les complémentaires.


Le nouveau gouvernement devra également apporter d’urgence des réponses à la crise que connait notre système hospitalier. Des dizaines d’hôpitaux publics sont actuellement en situation de cessation de paiement.


Les Mutuelles de France se mobiliseront dans toutes les circonscriptions, au coté de la Mutualité française, pour porter ces exigences auprès des candidats aux élections législatives.

Montreuil le 7 mai 2012


Le 09/05/2012


« Retour aux actualités
Statuts et  Règlement  Intérieur | Qui sommes nous | Mentions Légales

© 2007-2017, Mutuelle de France des Hospitaliers