Mutuelle de France des Hospitaliers - MFH
Revue de Presse

POINT D'ANALYSE SUR LA LOI HPST


guide-hpst-loi-hopital-pati1.jpgLa loi Hôpital, Patient, Santé, Territoire (HPST) votée par le Parlement et publiée au Journal officiel le 22 juillet 2009 s'oppose à une conception de la Santé publique égale pour tous, quels que soient les revenus, la situation sociale, géographique ou l'âge... Elle est fondée sur une logique comptable en totale contradiction avec les missions de service public de l'hôpital.

En soumettant l'hôpital public a des impératifs de concurrence et en instituant des critères de gestion purement comptable, la loi HPST conduit tout droit à la privatisation de l'hôpital et à la mort du service public de santé. C'est de cet enjeu que les usagers et les professionnels de santé doivent être pleinement conscients.
Au travers du recours à des gestionnaires et des professionnels de santé recrutés hors service public, et au nom de la notion de "convergence" public-privé, la loi s'en prend radicalement à l'organisation des soins, à la définition des objectifs de santé et au rôle des professionnels, notamment du corps médical.

L'abus du vocable archi usé de "nouvelle gouvernance", tente de rendre présentable le passage forcé d'un établissement public à une entreprise de service. Son but : réaliser des performances comptables afin de tirer le maximum de bénéfices commerciaux.
Ces objectifs nient toutes les autres considérations qui, jusqu'ici, sont celles de l'hôpital public : missions de santé publique, objectifs de soins, projet médical...
La T2A (tarification à l'activité) conçue sur le modèle de l'entreprise privée, impose à l'hôpital un mode de fonctionnement déterminé par ses objectifs de vente et son chiffre d'affaire.
C'est une stratégie uniquement comptable avec des conséquences aberrantes, dangeureuses pour les usagers et coûteuses pour la Sécurité sociale.

Nous sommes en totale contradiction avec les missions de soins et d'accueil de la population, qui ne tiennent pas compte de la gravité de la pathologie et la situation pécunière du patient. Seule compte la solvabilité financière.

Transformer l'hôpital public en entreprise privée
Concrètement, la loi HPST modifie considérablement le rôle et la place des professionnels de santé et notamment du corps médical dans l'hôpital. Nous assistons à un véritable transfert de la primauté des prises de décisions des médecins et des professionnels vers un pouvoir technocratique étranger aux questions de santé et hostile au service public.
La finalité est claire : transformer l'hôpital en entreprise dont la seule raison d'être est la rentabilité.


Le 02/08/2010


« Retour aux actualités
Statuts et  Règlement  Intérieur | Qui sommes nous | Mentions Légales

© 2007-2017, Mutuelle de France des Hospitaliers