Mutuelle de France des Hospitaliers - MFH
Revue de Presse

Appel de la FMF à la mobilisation pour le Jeudi 19 Mars 09


FEDERATION DES MUTUELLES DE FRANCE

Mobilisation du jeudi 19 mars 2009

Notre société réclame davantage de solidarité pour affronter la crise et la

récession. C’est à la fois une nécessité et une aspiration. Une nécessité

pour réduire la brutalité sociale de décisions économiques qui, en vérité,

relèvent de choix de société et une aspiration à un nouveau modèle de

développement assis sur les besoins des personnes plutôt que sur les

exigences de valorisation des capitaux.

Ce besoin de solidarité, de justice et d’équité trouve toute son expression

dans les mobilisations sociales que contribue à développer et à renforcer la

dynamique unitaire.

Engagées dans la journée du 29 janvier, les Mutuelles de France le seront

à nouveau dans celle du 19 mars. Nous voulons favoriser l’émergence de

nouvelles convergences et le rassemblement de toutes les interventions

sociales dans le respect de la légitimité et de la diversité de tous les

acteurs. Ces convergences plus larges sont possibles. En témoignent déjà

les propositions communes faites en matière de démocratie sanitaire et

sociale par la Mutualité et cinq centrales syndicales.

La solidarité est une nécessité pour une croissance durable et équitable.

Injustes hier, les forfaits et les franchises médicales sont devenues

aujourd’hui totalement insupportables ainsi que la taxe qui frappe les

activités solidaires des mutuelles. Il faut les supprimer. Une protection

sociale universelle doit permettre à chacun de faire valoir ses droits et de

les exercer pour répondre à ses besoins. Personne ne doit être exclu de la

protection sociale solidaire. La continuité des droits face aux aléas

économiques et à ceux de l’existence doit être collectivement garantie.

Cette disposition devra être financée de manière à responsabiliser les

entreprises. Cette mesure doit déboucher sur la mise en oeuvre rapide

d’une sécurisation des droits personnels.

Pour que l’avenir ne soit pas obéré par la crise actuelle un statut de

l’autonomie de la jeunesse doit être maintenant assuré.

Les grandes missions d’intérêt général de notre service public hospitalier

doivent être promues, développées et financées. Le projet de loi HPST doit

être revu et corrigé avec cette ambition.

Le débat sur la nécessaire réforme du financement de la protection sociale

est inséparable d’une réflexion collective sur le rôle, les missions d’une

sécurité sociale moderne. La considérer comme un simple amortisseur de

crise, c’est la condamner à se mettre sur la défensive, capable simplement

d’organiser l’assistance aux populations les plus frappées, alors qu’elle doit

être un facteur de développement de la personne et de la société.

Les Mutuelles de France sont pour un plan de relance dans lequel

l’économie sociale aurait toute sa place, afin de développer les secteurs de

la santé, de la petite enfance, de l’autonomie à tous les âges de la vie, et

plus globalement de toutes les activités permettant une croissance

socialement responsable et durable.

La mutualité et les entrepreneurs de l’économie sociale ont, dans cette

période, une responsabilité particulière. Ils ont une parole à faire entendre

mais aussi des engagements forts à prendre.

C’est aussi le sens et la raison de l’engagement des Mutuelles de France

dans les mobilisations sociales et dans la journée du 19 mars.

Montreuil, le 17 mars 2009


Le 18/03/2009


« Retour aux actualités
Statuts et  Règlement  Intérieur | Qui sommes nous | Mentions Légales

© 2007-2017, Mutuelle de France des Hospitaliers