Mutuelle de France des Hospitaliers - MFH
Revue de Presse

André GRIMALDI appelle au débat public sur la santé et son financement


La crise de l'Assurance Maladie et le déficit budgétaire qui y est lié conduisent de plus en plus de Français à prendre une mutuelle complémentaire. La part de ces mutuelles dans les remboursement des soins inquiète le professeur André GRIMALDI qui lance un appel à un débat public sur la question de la santé publique.

L'ASSURANCE MALADIE remplacée par les MUTUELLES PRIVEES?

Le Professeur Grimaldi s'est souvent fait remarquer pour ses positions en faveur d'une santé publique accessible à tous. Avec les 140 signataires de cet appel pour un débat, il s'inquiète de la part croissante des mutuelles dans le système de santé français.

Le Professeur GRIMALDI et ses collègues soupçonnent l'Etat de vouloir doucement mener le système français de la santé vers un système plus à l'américaine où les mutuelles et complémentaires santé jouent un rôle fondamental dans le remboursement des soins et des médicaments.

En particulier, pour le professeur Grimaldi, le système de santé français passe "d'une prise en charge solidaire pour tous" à "une logique d'assistance pour les plus pauvres et d'assurance pour les plus riches".

Les Français n'ont pas été consultés

Ce que reprochent les signataires de cet appel au débat est le manque de consultation de la population française par le gouvernement.
Les citoyens subissent en silence le glissement dans la logique de prise en charge des soins sui, pourtant, devraient être identiquement accessibles à tous.

La Sécurité sociale, mettent en avant les signataires, ne rembourse plus que 50% des soins. Une part encore plus faible lorsqu'il s'agit de soins dentaires ou optiques.
Les mutuelles prennent en charge le reste mais leur traitement est loin d'être égalitaire.

En effet, une mutuelle rembourse l'assuré en fonction de la prestation qu'il a demandée et, par conséquent, du prix mensuel qu'il peut se permettre et est prêt à payer. En somme, les plus riches sont mieux remboursés.

Un appel sans couleurs politiques

Cet appel pour un débat public n'est pas coloré à droite ou à gauche et voit, dans ses signataires, des personnalités de tous bords politiques et de toutes origines tels que Michel ROCARD, ancien premier ministre, Bernard DEBRE, député UMP ou encore Nicolas DUPONT-AIGNAN.

Télécharger la pièce jointe
Telecharger


Le 27/08/2013


« Retour aux actualités
Statuts et  Règlement  Intérieur | Qui sommes nous | Mentions Légales

© 2007-2017, Mutuelle de France des Hospitaliers