Mutuelle de France des Hospitaliers - MFH
Revue de Presse

COMMUNIQUE DE PRESSE


logo-fmf_2.jpg

Négociation sur l’emploi :


L’amélioration de la protection sociale des salariés ne peut pas se faire au

détriment de la solidarité nationale

La question de la protection sociale a été au coeur des négociations sur l'emploi menées par les partenaires sociaux.
La généralisation de la couverture complémentaire des salariés ne doit

pas se faire au détriment de la Sécurité sociale et du reste de la population.


Depuis leur mise en place, les contrats collectifs ont participé au recul de la Sécurité sociale.

L’aboutissement de cette logique est un système à deux vitesses dans lequel la protection sociale est liée au contrat de travail et laisse sur le coté des millions de personnes.

Notre protection sociale est avant tout assise sur un haut niveau des régimes obligatoires.


C’est la Sécurité sociale qui garantit la solidarité et l’universalité du système.

Les Mutuelles de France réaffirment que l'amélioration réelle de la couverture des salariés et de l'ensemble des Français ne peut s'envisager qu’en renforçant le régime obligatoire de Sécurité sociale solidaire et universel.

La réforme de son financement annoncée par le gouvernement pour cette année en constitue une étape majeure.

La couverture maladie complémentaire doit favoriser l’accès aux soins pour tous.

Comment admettre que les chômeurs, les retraités, les fonctionnaires, les étudiants soient exclus des 4,3 milliards d'euros d'aides publiques à la complémentaire réservées aux contrats collectifs et aux professions libérales, dont une grande partie vient en diminution des ressources de la

Sécurité sociale ?
Le budget alloué à la CMU-C et à l’ACS n’est lui que de 1,9 milliards

d’euros en 2011.


Assurer l’accès de tous à une complémentaire santé solidaire réclame de faire cesser cette injustice.
C’est pourquoi, les Mutuelles de France se prononcent pour la création d’un fonds de mutualisation regroupant toutes les aides publiques au bénéfice de l’ensemble de la population et le renforcement des critères de solidarité ouvrant droit à ces aides.


Montreuil, le 14 janvier 2013


A propos des Mutuelles de France


La Fédération des mutuelles de France, présidée par Jean-Paul Benoit, regroupe près de 130 groupements mutualistes dont 88 mutuelles santé et 34 unions ou mutuelles gestionnaires de réalisations sanitaires et sociales qui gèrent près de 300 services de soins et d’accompagnements mutualistes (Ssam).

L’ensemble des mutuelles et unions de la FMF protègent 3 millions de personnes.


La FMF est membre de la Fédération nationale de la Mutualité française depuis l’unification du mouvement mutualiste en 2002.


Le 16/01/2013


« Retour aux actualités
Statuts et  Règlement  Intérieur | Qui sommes nous | Mentions Légales

© 2007-2017, Mutuelle de France des Hospitaliers